Au cœur de Barbizon, et à l’orée de la forêt de Fontainebleau, le Domaine des Alouettes est un endroit unique pour réunir votre famille et vos amis, à l’occasion d'un anniversaire, d’une réunion de famille, ou pour organiser un événement sportif ou culturel.

Avec plus de 1000 m² de surface intérieure et 3500 m² de jardin, c’est un endroit rêvé pour se rassembler et partager des moments inoubliables lors d’une journée, un week-end ou une semaine.

Idéalement située à seulement 35 minutes de Paris, cette demeure historique du XIXe siècle vous enchantera par son cadre chaleureux et soigneusement décoré, le calme de ses lieux, et ses nombreux aménagements. Gorgée d’histoire, la région touristique du Gatinais vous ravira également par ses atouts naturels.

Bienvenue dans ce lieu d’exception !

Nos Options

Traiteur

Avec plus de 30 ans d’expérience dans la restauration, nous saurons nous adapter à toutes les exigences pour votre satisfaction.

Nappage

Un service clés en main pour le nappage et le dressage des tables afin d’accommoder tous vos invités.

Vaisselle

2 formats d’assiettes, verres, flûtes… nous proposons une vaisselle complète en fonction de vos besoins.

Location de chambres

14 chambres doubles ou triples sont à louer sur le domaine, pour un total de 32 couchages.

Service Nettoyage

Nettoyage et rangement de la salle éffectués par nos soins.


Voiturier

Un service de gardiennage et de voituriers pour plus de tranquillité.


Barnum

En plus de notre véranda de 60 m², nous offrons la possibilité d’installer un chapiteau pour profiter au maximum de nos espaces extérieurs.

Cérémonie en plein air

Découvrez nos suggestions pour célébrer votre événement dans un cadre idyllique…

Animation

Le chanteur, claviériste et compositeur, Eric Delmas, à votre disposition pour la durée de votre choix.

Nos Atouts

1 invités
sur 15 tables
1 Chambres
pour 32 personnes
1 Stationnements
1 M² de jardin

Barbizon

Le célèbre village des peintres, où Monet, Renoir, Sisley, Corot et Morris Hunt ont révolutionné la peinture.

Forêt et Paris

Proche de la Forêt de Fonteinebleau et à seulement 35 minutes de Paris.

Aire de jeux

Un toboggan et une balançoire pour le bonheur des plus petits.


“ Une journée inoubliable dans un lieu magique ! ”

— Gersende & Julien, jeunes mariés.

Notre histoire

Aujourd’hui dotée de chambres de grand confort, l’auberge des Alouettes est entourée d’arbres centenaires qui mêlent leur feuillage verdoyant aux rochers de grès. Ce paysage apaisant ravira les voyageurs à la recherche de calme et de beautés naturelles – comme ils conquirent, il y a 150 ans, les artistes venus à Barbizon peindre sur le motif. C’est d’ailleurs à cette époque que tout a commencé !

C’est effectivement en 1883 qu’un professeur de philosophie à la Sorbonne, Gabriel Séailles, et sa jeune épouse Jeanne, artiste-peintre de talent, firent construire « Les Alouettes ». Cette splendide maison bourgeoise se dresse alors seule au milieu des champs de blé qui entourent Barbizon (le petit salon présente d’ailleurs une peinture de la maison à cette époque).

Plusieurs amis de Gabriel Séailles prêteront leur concours à la décoration de la maison : la peinture du trumeau de la cheminée, dans la salle à manger, est une étonnante allégorie paysanne, moderne Pythie lisant l'avenir dans le livre de la vie. Peinte en 1889, elle est l’œuvre d’Alfred Agache. Schwai réalisa des pyrogravures sur les portes de l’actuelle salle à manger, tandis que Duvocelle décora celles du petit salon. L’architecte Osselin a pour sa part fait preuve d’une conception hardie pour cette époque en doublant les murs extérieurs de la maison – cela confère au bâtiment un excellent calorifugeage, conservant la chaleur en hiver et la fraîcheur en été.

Les « Alouettes » deviendront rapidement le rendez-vous des représentants les plus notoires du monde de la politique, des Sciences et des Arts de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. On citera notamment le sculpteur Antoine Barye (qui donna d’ailleurs son nom à la rue), le peintre Eugène Carrière, dont l’influence sur Jeanne Paul-Séailles fut décisive, André Rouveyre, poète et ami de Stéphane Mallarmé qui vivait dans le village voisin de Vulaines-sur-Seine, mais encore Paul Painlevé, Ferdinand Brunot, Steilein, Galtier-Boissière, et bien d'autres.

À la mort de Gabriel Séailles en 1922, la maison devint la propriété de sa fille, Andrée Séailles, elle aussi artiste-peintre dotée d’une sensibilité exquise. En 1957, la maison fût transformée en une pension de famille, puis plusieurs bâtiments annexes furent édifiés.

Une plaque fût apposée sur la façade en 1975 pour commémorer le souvenir de Gabriel Séailles et son épouse Jeanne Paul-Séailles.

Rejoindre notre communauté

Pour accéder à nos offres exclusives, inscrivez-vous à notre newsletter !